Installation sanitaire et canalisations : les normes DTU 60.1 et 60.11

Mar 29, 2022 | Conseils plomberie, Renovation plomberie

Les normes DTU 60.1 et DTU 60.11 définissent la réglementation en vigueur dans le domaine de la plomberie sanitaire et l’installation de plomberie et l’évacuation d’eaux pluviales en France et en Europe.  Mises en place par les professionnels du bâtiment et l’association française de normalisation, les DTU et notamment le DTU 60 11 a été réactualisé pour répondre aux normes européennes.Si elles sont obligatoires pour toutes constructions de bâtiments publics, elles sont recommandées dans les bâtiments privés pour être certain d’avoir des raccords de plomberie fonctionnels.

DTU 60.1 et 60.11 : les normes et règles de calcul canalisations et eaux pluviales

Pour respecter les normes DTU 60.1 et 60.11 avec vos canalisations :

Les canalisations d’une plomberie sanitaire dans un bâtiment doivent permettre une évacuation optimale de vos eaux usées soit un débit d’écoulement satisfaisant. Pour éviter la stagnation, il est important de respecter des dimensions diamètre particulière. La vitesse d’évacuation des eaux et de ses matières doit être comprise entre 1 et 2 m/s.

Pour respecter les normes DTU 60.1 et 60.11 pour les eaux usées

Les eaux usées produites par une habitation ou un immeuble sont l’ensemble des eaux à évacuer Parmi elles on peut trouver les eaux ménagères (lavabos, lave-vaiselle, machine à laver…), les eaux vannes (WC) ou encore les eaux pluviales provenant de vos gouttières. Comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-dessous fourni par distriartisan.,chaque type d’eaux usées possède son propre système d’évacuation. Si votre système d’évacuation est séparatif vous avez un collecteur pour chaque type d’eaux usées.

Système d’évacuation : creditsimage : distriartisan

Comprendre le  fonctionnement du système d’évacuation

Le système d’évacuation des eaux est composé de plusieurs éléments connectées sur les appareils ménagers et les sanitaires. Les canalisations verticales aussi appelées descentes, celles qui sont connectées aux eaux vannes sont séparées du réseau des eaux grises. Des collecteurs principaux récupèrent ensuite les eaux, et les redistribue vers le réseau collectif correspondant.

Pour éviter le reflux d’odeur, des systèmes de ventilations sont compris sur canalisations en descentes soient verticales. En haut de la descente, on peut retrouver un évent ou d’un aérateur à membrane. Cela permet d’éviter un effet piston sur vos canalisations, qui pourraient les endommager. Il permet d’évacuer rapidement l’eau en créant une dépression d’air en eau de la descente.

Le siphon a également la même fonction anti-odeur : soit limiter le reflux des mauvaises odeurs et évacuer les eaux usées. S’il existe plusieurs modèles de siphons, celui-ci doit être facilement accessible. Si vous devez le démonter, la partie la plus fragile est le joint entre votre siphon et le tuyau, qui assure l’étanchéité.

Comprendre le fonctionnement des différents réseaux d’évacuation

Votre réseau d’évacuation des eaux est le plus souvent connecté au collecteur d’eau de votre commune sur la voie publique. Il permet de collecter ces eaux pour des raisons sanitaires et d’hygiène public, mais aussi d’environnement. Ces eaux pourront ensuite être traitées en station d’épuration. En fonction du lieu de votre habitation, on distingue deux systèmes d’évacuation des eaux usées:

  • réseau unitaire : il n’y a qu’un seul collecteur sur la voie public, qui récupère l’eau pluviale et les eaux usées. Couramment c’est qu’on appelle le tout à l’égout.
  • réseau séparatif : il existe deux collecteur différents : un pour l’eau pluviale et l’autre pour les eaux usées.

C’est votre commune qui vous impose un mode d’évacuation, le particulier est obligé de s’y soumettre. Dans le cadre d’un réseau individuel, l’eau de pluie est soit redirigée vers un fossé communal si la réglementation l’autorise, soit vers un puisard dans votre jardin. L’eau usée va passer une fosse toutes eaux qui a pour fonction de la prétraiter avant de la rediriger vers un système d’assainissement composé de plusieurs filtres. Sur les anciennes maisons, on peut retrouver des fosses septiques qui permettent également un assainissement de l’eau, mais sur les nouvelles constructions ce système n’est plus privilégié car moins efficace.

Les  dimensions des raccords de plomberie

Pour revenir sur la conception des tyaux de canalisations et leurs normes,  Le diamètre nominal représente les dimensions réelles en millimètre d’un tuyau. Pour les tuyaux en PVC, le DN se rapporte au diamètre extérieur. Pour les autres types de tubes (par exemple cuivre), le DN se rapporte au diamètre intérieur.

La norme DTU 60.11 préconise un DN minimum à respecter pour chaque installation équipée d’une pente entre 1 et 3 cm par mètre :

– Pour les lavabos, lave mains et bidet le DN intérieur minimal est de 30 mm et de 32-40 mm pour l’extérieur.

– Pour les éviers, les douches ou encore les urinoirs, le DN intérieur minimal est de 33 mm pour 40 mm en extérieur et dans la pratique.

– Pour les baignoires le diamètre intérieur est de 33 mm si la longueur du tuyau est inférieure à 1 m et de 38 mm si la longueur est supérieure à 1 mètre. Le diamètre extérieur utilisé dans la pratique est de 40 ou 50 selon la longueur du tuyau.

– Pour les lave linge et les lave vaisselle, le diamètre intérieur minimal est de 33 mm pour un diamètre extérieur de 40 mm.

– Pour les WC avec action siphonique le diamètre intérieur minimal est de 60 mm (pour le premier mètre horizontal) et de 77 mm pour la partie horizontale supérieur à 1 m. Les DN extérieurs sont de 80, 90 et 100.

– Pour les WC à chasse directe, le diamètre nominal intérieur est de 80 mm et de 100 mm pour le diamètre extérieur.

– Enfin pour les groupes de sécurité des chauffe-eaux électriques le diamètre intérieur minimal doit être de 20 mm si vous avez une partie verticale supérieur à 1 mètre, sinon le DN intérieur est de 25 mm. Le diamètre est de 32 mm.

L’installation des évacuations et le respect des normes DTU n’est pas si simple car vous devez adapter les DN de vos canalisations au nombre d’appareils connectés. N’hésitez pas à faire appel à un plombier installateur sanitaire pour ne pas faire d’erreur.